• Allez rassembler votre éloquence en fuite !

    Roxane
    Attendez. Ils sont loin. L’air est doux. Nul passant.
    Asseyons-nous. Parlez. J’écoute.

    Christian, s’assied près d’elle, sur le banc. Un silence.
    Je vous aime.

    Roxane, fermant les yeux.
    Oui, parlez-moi d’amour.

    Christian
    Je t’aime.

    Roxane
    C’est le thème.
    Brodez, brodez.

    Christian
    Je vous…

    Roxane
    Brodez !

    Christian
    Je t’aime tant.

    Roxane
    Sans doute. Et puis ?

    Christian
    Et puis… je serai si content
    Si vous m’aimiez ! — Dis-moi, Roxane, que tu m’aimes !

    Roxane, avec une moue.
    Vous m’offrez du brouet quand j’espérais des crèmes !
    Dites un peu comment vous m’aimez ?…

    Christian
    Mais… beaucoup.

    Roxane
    Oh !… Délabyrinthez vos sentiments !

    Christian, qui s’est rapproché et dévore des yeux la nuque blonde.
    Ton cou !
    Je voudrais l’embrasser !…

    Roxane
    Christian !

    Christian
    Je t’aime !

    Roxane, voulant se lever.
    Encore !

    Christian, vivement, la retenant.
    Non, je ne t’aime pas !

    Roxane, se rasseyant.
    C’est heureux.

    Christian
    Je t’adore !

    Roxane, se levant et s’éloignant.
    Oh !

    Christian
    Oui… je deviens sot !

    Roxane
    Et cela me déplaît !
    Comme il me déplairait que vous devinssiez laid.

    Christian
    Mais…

    Roxane
    Allez rassembler votre éloquence en fuite !

    Christian
    Je…

    Roxane
    Vous m’aimez, je sais. Adieu.
    (Elle va vers la maison.)

    Christian
    Pas tout de suite !
    Je vous dirai…

    Roxane, poussant la porte pour rentrer.
    Que vous m’adorez… oui, je sais.
    Non ! non ! Allez-vous-en !

    Christian
    Mais je…
    (Elle lui ferme la porte au nez.)

    Cyrano, qui depuis un moment est rentré sans être vu.
    C’est un succès.

    Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand