• Simple petit détail

    Frapper le gros Mussolini
    Même avec un macaroni
    Le Romain qui jouait à ça
    Se voyait privé de pizza.
    Après le Frente Popular,
    L’hidalgo non capitulard
    Qui s’avisait de dire « niet »
    Mourait au son des castagnettes.

    J’ai conspué Franco la fleur à la guitare
    Durant pas mal d’années
    Durant pas mal d’années
    Faut dire qu’entre nous deux, simple petit détail
    Y avait les Pyrénées
    Y avait les Pyrénées

    Qui crachait sur la croix gammée,
    Dans une mine était sommé
    De descendre extraire du sel
    Pour assaisonner les bretzels.
    Avant que son jour ne décline,
    Qui s’élevait contre Staline
    Filait manu militari
    Aux sports d’hiver en Sibérie.

    J’ai conspué Franco la fleur à la guitare
    Durant pas mal d’années
    Durant pas mal d’années
    Faut dire qu’entre nous deux, simple petit détail
    Y avait les Pyrénées
    Y avait les Pyrénées

    Aux quatre coins du monde encore,
    Qui se lève et crie : « Pas d’accord ! »
    En un tournemain se fait cou-
    per le sifflet, tordre le cou.
    Dans mon village, on peut à l’heure
    Qu’il est, sans risque de malheur,
    Brandir son drapeau, quel qu’il soit,
    Mais jusques à quand ? Chi Io sa ?

    J’ai conspué Franco la fleur à la guitare
    Durant pas mal d’années
    Durant pas mal d’années
    Faut dire qu’entre nous deux, simple petit détail
    Y avait les Pyrénées
    Y avait les Pyrénées

    S’engager par le mot, trois couplets un refrain
    Par le biais du micro
    Par le biais du micro
    Ça s’fait sur une jambe et ça n’engage à rien
    Et peut rapporter gros
    Et peut rapporter gros.

    Tant qu’il y aura des Pyrénées, Georges Brassens, interprété par Maxime Le Forestier